Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cartes postales de la France !

Publié le par Bernard Oheix

Mon tour de France 2016

 

 

L’autoroute du soleil, pour entamer notre tour de France 2016, avec Aix en Provence à l’horizon et la plongée sur Avignon. Petite halte dans un restaurant sur une placette ombragée de la vieille ville, entre deux cloitres, comme en miroir d’un Festival de Théâtre où, Là, c’est de la Musique, tente d’exister aux flancs du grand frère consacré, axé sur les musiques du monde et dirigé par Annie Rosenblatt et Sabine Chatel, deux productrices de choc, deux amies aux passions entières. Après Nîmes et des sardines grillées en déjeuner, dans le jardin de mon frère, direction le bord de mer, pour Aigues-Mortes et ses remparts crénelés, Le Grau du Roi et une côte magnifique, entre l’eau et la mer, sous les embruns, jusqu’à Sète dominant son bassin de Thau. Ses huitres en un rituel obligé du côté de la petite Swan, ma nièce au regard de braise !!

De Meze à Gruissan, toujours par la Côte pour ces cabanes sur pilotis qui ont perdu de leur lustre en gommant leurs couleurs. Etrange cette uniformité de marron et de gris quand tant de couleurs vives nous inviteraient aux rêves ! Rencontre avec Michel, poète pécheur, l’homme qui lit la mer, en une passionnante plongée dans les fonds marins et dans les trésors de l’âme humaine. Le cimetière marin qui mène à la chapelle, la tour qui surplombe l’étang, les salines d’un blanc immaculé !

l'étang de Gruissan, au soir tombant

l'étang de Gruissan, au soir tombant

Autoroute jusqu’à Castelnaudary puis chemins de campagne du sud-ouest, Pamiers, St Girons, St Gaudens, petites villes d’une géographie du rugby de province, campagne superbe, vallons ombragés, douceur d’une France qui renvoie au passé !

Et enfin, l’arrivée sur Hossegor et CapBreton, deux villes siamoises qu’un chenal sépare mais qui s’entrecroisent en un lacis de maisons pimpantes les pieds dans l’eau.

La plage immense que des dunes protègent s’ouvre sur l’océan et ses vagues à surfer... et justement, en plus de la petite Lise qui nous attend, le Championnat du Monde de Surf a attiré la grande foule d’arrière saison.

Ce ne sont que jeunes au look de vieux loups de mer qui auraient bu un élixir de jouvence. Cheveux longs, lunettes de soleil, bermudas, teint hâlé avec planche au côté... Une faune sympathique où même les vieux semblent jeunes ! Un écran géant permet d’assister aux exploits de la crème des surfeurs venus du monde entier pour en découdre avec des rouleaux et improviser une danse avec les vagues. 

Les maisons abritées par les dunes sont blanches avec des encorbellements rouges. On y goute une arrière saison de soleil et de détente, les commerçants sont accueillants et le plateau de fruits de mer à un prix défiant toute concurrence.

Cela sent si bon les vacances !

La plage de CapBreton, avec l'Espagne en horizon !

La plage de CapBreton, avec l'Espagne en horizon !

Commenter cet article