Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Debout les damnés de la Politique !

Publié le par Bernard Oheix

 

Et nous voilà donc enfin avec un vrai candidat de droite. Fillon le révérend et sa cour de «cathos» que l’on croyait balayés de l’histoire, arc-bouté sur une révolution Tatchérienne... mais 30 ans trop tard !

Et dans cette rénovation de la société qu’il incarne avec un calme olympien, il y a la suppression de l’ISF, ces grandes fortunes que l’on accable de charges indues et qui de toute façon, continueront à s’exiler fiscalement, (heu! à optimiser leurs revenus !), La hausse de la TVA dont on est certain que ces salauds de pauvres seront bien obligés d’encaisser chaque jour en faisant les courses, la suppression de l’encadrement des loyers, comme si le niveau intolérable des loyers en ville était un privilège pour les jeunes et les cadres moyens... après tout, 1500€ pour un deux pièces dans le 18ème à Paris (non, pas le 16ème, Barbes, c’est tellement exotique !), c’est une spoliation des propriétaires), la suppression de 500 000 fonctionnaires, infirmières, gardiens de prison, police, enseignants... comme si le niveau de santé, de sécurité et d’éducation pouvait se résoudre en embauchant par un coup de baguette magique des hordes de chômeurs compétents avec des statuts précaires mais aptes à reprendre le flambeau de ces pourris de fonctionnaires... 39 heures payées 35 et la limite horaire hebdomadaire à 48h avec la disparition des heures supplémentaires, la retraite repoussée de 3à5 ans...Quand à l’attaque de la sécurité sociale, on est en plein démantèlement d’une construction si fragile que les riches pourront assumer mais que les pauvres ne pourront compléter par des mutuelles privées qui vont se gaver en faisant exploser leurs cotisations qui sont déjà bien élevées !

Et tout le reste !!! 

Et ce slogan imbécile, «-faire mieux avec moins !» toujours repoussé, accentué... comme si les choses n’avaient pas un coût ! Il n’y a vraiment qu’un riche pour sortir une telle absurdité !

Mais rassurez-vous, les maires continueront à faire du clientélisme et à entretenir des appareils municipaux dont le nombre et le niveau d'incompétence ne gêne personne. Rassurons-nous, les conseils généraux seront toujours présents avec un appareil qui ne sert à rien, si ce n’est à être la maternelle de la politicaillerie, l’apprentissage de toutes les magouilles et dont les vraies missions pourraient être transférées aux régions sans que cela n’entraîne de coûts supplémentaires.

Et moi, je suis d’accord aussi, pour que l’on aligne les retraites de ces nantis de l’EDF et de la SNCF... mais on pourrait y ajouter aussi la retraite des hommes politiques, cela ne serait que justice !

Et je suis d’accord, comme je l’ai entendu à la primaire, pour qu’il n’y ait pas plus de deux mandats dans le temps pour les permanents syndicaux (ces salauds de professionnels du syndicalisme) à la seule condition que cela s’applique aussi aux hommes politiques (ces vertueux professionnels de la politique) ! Et on pourrait y inclure aussi le non-cumul des mandats qui fait qu’un député-maire ou un sénateur-maire perçoivent des 15 000€ que ces impôts que nous versons alimentent  et leur offrent des retraites de... ministres !

 

Le monde marche à l’envers. A l’heure où les moyens de production se sont démultipliés et où nous pourrions tenter d’offrir un monde meilleur à nos enfants, nous pillons la planète en la condamnant, nous exploitons les populations, vendons des armes, offrons aux banquiers les clefs de notre avenir (vive les subprimes !) et la classe politique devient une caste dorée bardée de privilèges dont l’impudence n’a plus de limites.

En France, pour devenir riche, il faut, soit être riche (mécaniquement on le devient toujours plus en creusant les inégalités pour en arriver à ce qu’une poignée de familles tiennent 50% de la richesse du monde !), soit avoir le génie dans les jambes de Zizou, ou la voix et le talent de Julien Doré... mais si on n' a pas cela, on peut toujours faire de la politique !  On a alors besoin d’aucun talent, juste  d’une capacité à plier sans se rompre et à tenir dans le temps ! Cela vaut-il de leur donner tant de notre argent !

On est tous d’accord pour payer des impôts... mais pas si cela sert à enrichir ceux qui font et défont les lois comme ils l’entendent, sans tenir compte de la souffrance des gens et pour leur propre intérêt !

 

Alors disons-le sans démagogie : halte à ce système pourri jusqu’à son coeur ! Sarkozy par ses outrances, son mépris et Hollande par sa veulerie et son incapacité d’action ont achevé de mettre à mort notre monde ! Révoltons-nous !

 

Quelques recettes, qui, si elles étaient appliquées, pourraient permettre de faire passer une nécessaire réforme de notre système du travail, des syndicats, des retraites... auprès du peuple de France :

 

-Non cumul absolu des mandats

-non cumul dans le temps de plus de deux mandats

-Un gouvernement resserré ne comportant pas plus de 15 ministres.

-Diminution des deux tiers du nombre de sénateurs (qui ne servent vraiment à rien !)

-diminution d’un tiers du nombre de députés.

-Obligation de présence à toutes les séances pour les députés et les sénateurs sous peine de pénalités financières lourdes.

-suppression des conseils généraux avec la réaffectation de leurs rares missions aux régions.

-Suppression des mairies réellement intégrées dans des communauté d’agglomérations.

 

A cela, on pourrait ajouter  une véritable chasse à l’évasion fiscale avec la fin du monopole de Bercy (qui permet toutes les compromissions) et des lanceurs d’alerte payés à la commission. Les fraudeurs pourraient être déchus de leurs droits civiques et ne plus bénéficier des avantages sociaux (sécurité sociale et autres) tout comme ceux qui s’exilent pour des raisons fiscales, suivant le principe que l’on ne peut avoir l’argent du beurre et le beurre (et dans leur cas la crémière !).

Et pour compléter le tout n’oublions pas l’Europe qui doit s’engager dans la lutte contre les avantages indus de ses propres fonctionnaires, dans une réelle harmonisation de la fiscalité, un véritable combat contre les paradis fiscaux et ceux qui jouent avec, et doit entériner que les grandes firmes doivent payer leur impôts dans les pays où ils génèrent des bénéfices !

 

Il doit bien y avoir encore quelques mesures de salubrité publique à rajouter. L’égalité homme/femme devant les salaires, un engagement dans la politique écologique, une protection des plus démunis et une capacité d’accueil des émigrés que nos propres incohérences chassent de chez eux (qui a envie de partir de sa famille pour rallier une Europe au mépris de sa vie, poussé par la faim où par des guerres dont nous portons une large responsabilité !!!)

 

Un peu de bon sens, et nous chasserons les fantômes des Le Pen (père et fille) qui, sous couvert de combattre l’ «establishment», n’aspirent qu’à s’accaparer ce pouvoir pour leur bien exclusif, et prône une France de la division et de l’intolérance. Sans oublier que ce parti « mains propres », dès qu’il a le pouvoir, se renie allègrement, n’est ce pas, monsieur le sénateur-maire de Frejus, exemple du non-cumul des mandats prônés par le Front National !

Et Sarkosy sera définitivement oublié, ses affaires judiciaires aux basques comme un souvenir de sa puissance passée !

Et tous les cathos, ultras, intégristes de tous bords, seront renvoyés aux calendes grecques…

 

Allez, encore un peu de courage, et on l’aura notre monde d’harmonie !

 

Commenter cet article

Arnaud 06/12/2016 09:11

Monsieur de Saint Mars ne serait-il pas un peu de gauche ?....

Bernard Oheix 06/12/2016 09:43

Ordre m'est donné de vous rappeler qu'il en va de notre vie, monsieur, si misérable soit-elle actuellement !!!!!